CLS2018afficheA3-page001

Retour sur le festival Croq’ la Scène

Le festival Croq’ la scène qui s’est déroulé durant les vacances d’automne a eu beaucoup de succès. Les retours positifs de la part des enfants, des équipes, des organisateurs et des groupes prouve que ce festival a encore beaucoup d’intérêt.

Les enfants en plus des deux spectacles et des ateliers mis en place lors du festival ont pu participer à un atelier d’écriture de rap le mardi 23 octobre. Nous avons pu récupérer la chanson créer lors de ces ateliers.

Bonne écoute.

just-dance-2018-2

Un TAP chez les CM2

Comme tout les ans Joseph l’animateur jeunesse de Port Saint Père interviendra sur les TAP tous les mardis entre les vacances d’automne et de fin d’année. Il proposera des animations spécifiques pour les CM2 afin de créer un lien avec ces futurs jeunes et ainsi créer une passerelle avec l’espace jeune de la commune.

Pour cette première rencontre il avait installé le vidéo projecteur et la Wii avec le jeu Just dance.

Cette approche par le jeu vidéo a permit de mobiliser une grande partie des CM2 (30 enfants). Les enfants ont ensuite puis jouer par quatre tandis que le reste du groupe encourageait ou dansait derrière eux. Chaque enfant qui le souhaitait a pu essayer de jouer avec les manettes et malgré l’appréhension de se retrouver au centre de l’attention, chacun-e s’est amusé-e.

Ce moment a été très apprécié autant par les enfants que par les animateurs.

CA (incomplet) Anim'action 2018-2019

Nouveau Conseil d’Administration Anim’Action

Lors de l’Assemblée Générale de fin mai, un nouveau Conseil d’Administration s’est constitué au sein de l’association ANIM’ACTION.

L’AG annuelle est traditionnellement le moment des bilans, projections et nouveautés… Le CA d’Anim’action n’a pas dérogé à la règle avec 4 départs et 4 entrées ! Tout en remerciant Lydie, Karine, Alexandra et Sabrina pour leur implication dans l’association en tant que parents-bénévoles-administratrices, nous accueillons chaleureusement Paloma, Mathilde, Céline et Julos !

Le CA (9 administrateurs/trices) s’est rencontré le 5 juillet dernier pour une 1ère séance (très dense!) de travail. Les commissions et les co-présidences ont été décidées lors du CA de rentrée le 6 septembre dernier. Toutes les infos ici

Légende pour la photo

De gauche à droite, de haut en bas :
Lætitia C., Céline R., Aurélie D., Paloma G., Philippe A., Michelle A., Julos G., Mathilde C.+ Gülsün P. absente sur la photo !

t sol gauche

Renouvellement du projet social Anim’action : Les enfants s’y mettent !

A la faveur des vacances scolaires de février, les enfants présents à l’accueil de loisirs de Port-St-Père ont échangé avec l’équipe sur le regard qu’ils portent sur le centre, l’association… : de la « matière » intéressante et fertile pour poursuivre nos réflexions sur le renouvellement du projet de l’association. Et qui de mieux inspirés que les premiers concernés par le projet ?!

 

soirée débat

Comment accompagner les enfants qui nous mettent au défi

Lundi 23 avril 2018 a eu lieu une soirée débat sur “Comment accompagner les enfants qui nous mettent au défi?”

Une vingtaine de participants, une intervenante pertinente et drôle, de quoi dédramatiser les plus petites situations qui ont le don de mettre les nerfs à rude épreuve.

Ah ces enfants quelle énergie !

Ce que le thème a inspiré :

  • Quête d’autonomie
  • tester les limites
  • contrarier
  • perception de l’adulte caprices/besoins
  • clés de la sérénité
  • résister
  • céder à
  • usure agacement fatigue….

Ce que l’on en a retenu :

– Souffler

– Accompagner l’enfant, entendre et mettre des mots sur les émotions qui traversent l’enfant.

– L’enfant ne fait pas caprice, il exprime un besoin réel qui nécessitera une réponse.

– Exprimer notre peur, notre inquiétude. «  j’ai peur pour toi si tu descends le toboggan debout, tu risques de tomber je vais t’accompagner. »
– L’enfant ne s’oppose pas à nous, le « non » est une affirmation de lui-même dans sa construction identitaire.

– Les phases de défi, les besoins de limites, repères, correspondent à la quête de l’enfant qui est de devenir un adulte autonome. Les parents sont là pour l’accompagner sur ce chemin cadré, borné dans lequel l’enfant pourra en toute sécurité avoir le choix afin de désamorcer le conflit potentiel.

– Les parents sont responsables et garants de la sécurité affective et physique de l’enfant.

– Reconnaître que l’enfant nous interpelle lorsqu’il s’oppose, exprime un besoin, une attention, un moment privilégié.

« Les limites nécessaires ne légitiment pas de ne pas chercher d’alternative pour ne pas brimer inutilement l’enfant. On peut souvent proposer autre chose, d’aussi attrayant ou presque, mais qui évite tout préjudice. C’est encore une occasion de faire comprendre en quoi l’alternative est meilleure, puisque ne causant aucun mal à personne : « Tu ne peux pas faire ça, parce que… mais tu peux faire ça. » Par exemple, on peut donner du papier, éventuellement un panneau ou un coin de mur, pour que l’enfant puisse dessiner dessus, plutôt que sur les murs où on ne veut pas qu’il dessine. On peut mettre hors de sa portée des objets fragiles ou dangereux. On peut encore rester avec lui, pour éviter l’accident, en lui montrant le risque, mais sans entraver sa liberté d’explorer son environnement. Si une activité peut être dangereuse, ou si le parent a trop peur pour son enfant, il peut lui proposer de la faire en étant tenu, ou autrement mis en sécurité »

« Comme le met en évidence Winnicott, il est impossible d’introduire une autorité éducative sans bases

affectives sécurisantes qui donnent à l’enfant le sentiment de compter pour quelqu’un, d’avoir de

l’importance, d’être aimé. »

 

Pour aller plus loin :
– BEAGUE, P., « Il faut mettre des limites aux enfants »,Le Ligueur n°38-39-40, 2005 BEAGUE, P., (dir.),

– Quels repères pour grandir, Bruxelles, Fondation Dolto, 2004 (www.associationfdolto.be)

– BEAGUE, P., « Les limites, l’affaire du siècle. », Pratiques d’écoles n°4, 2006

– BERGER, M., L’enfant et la souffrance de la séparation, Paris, Dunod, 2002

– CALIN, D., Du maternage à l’éducation

– CYRULNIK, B., Les nourritures affectives, Paris, Odile Jacob, 1993

– CYRULNIK, B., De chair et d’âme, Paris, Odile Jacob, 2006

– DAMON, J., « Vers la fi n de la fessée ?» in Futuribles N° 305, Février 2005

– DAVID, M., APPEL, G., Loczy ou le maternage insolite, Paris, Scarabée, 1973

– MEIRIEU, P., Le choix d’éduquer : éthique et pédagogie, Paris, ESF, 2002 (1èreédition 1991)

GEDSC DIGITAL CAMERA

Un petit retour sur le mois de Juillet à Port st Père

Pour ces vacances d’été, l’équipe de l’accueil de loisirs sans hébergement (ALSH) d’anim’action a pu proposé aux enfants du secteur enfance (3-11 ans) un grand nombre d’activités: des activités manuelles (pâte à sel, fresque en peinture, bricolages divers, etc…), des activités sportives, une chasse aux trésors, un parcours motricité pour les plus petits, des grands jeux… Différentes sorties ont aussi ponctuées ces trois semaines : un pique-nique au parc de Chauvé (tyrolienne) et au parc de la Morinière (Rezé), deux journées à Saint Phil’loisirs (avec des châteaux gonflables, des jeux en bois, une pêche à la ligne)… Chez les 6-7 et les 8- 11 ils ont souhaité organiser deux sorties cinéma (Les indestructibles 2 et Ant-Man et la guèpe) à Basse Goulaine au cinéma Pôle Sud.
Avec les températures élevées, une sortie piscine à Machecoul, des activités jeux d’eau, et la pataugeoire chez les 3-5 ans se sont imposés tout naturellement. Pour les goûters, ils ont fait des crêpes, des gâteaux, des cookies géants.
Les plus grands ont également été très demandeurs d’activités extérieures (construction de cabane, d’un restaurant), et de tournois de foot. Une veillée a même été organisée avec l’équipe d’animation et les enfants et s’est inscrite totalement dans le cadre du projet pédagogique qui vise à les faire participer dans la préparation du repas. Une soirée organisée autour de grands jeux (olympiades) qui a bien fonctionné.

J'aime - j'aime pas 1

Renouvellement du projet social Anim’action : Les enfants s’y mettent !

A la faveur des vacances scolaires de février, les enfants présents à l’accueil de loisirs de Port-St-Père ont échangé avec l’équipe sur le regard qu’ils portent sur le centre, l’association… : de la « matière » intéressante et fertile pour poursuivre nos réflexions sur le renouvellement du projet de l’association. Et qui de mieux inspirés que les premiers concernés par le projet ?!

 

J'aime - j'aime pas 1

Représentation A'A 1-bis

Représentation A'A 2-bis