1

Atelier parents: sortir d’une éducation genrée

Sexe et Genre, attention à ne pas confondre !

Le mot “sexe” renvoie aux caractéristiques physiques, le mot “genre”, lui, fait référence à ce que la société traduit comme masculin ou féminin.

Cet atelier, destiné aux adultes, invite à partager nos expériences familiales et à se questionner sur les représentations genrées dans nos éducations.

Mardi 15 juin
20h-22h
Chauvé
Hall du théâtre
Réservation nécessaire : coordinateur@mde44.fr
02.40.64.39.88

OU

Jeudi 17 juin
20h-22h
Chaumes-En-Retz
Espace de vie sociale
5 place de l’Église – Arthon
Réservation nécessaire :evs@aarpro.org, 07.69.42.21.77

Animé par la Scop rEGALons nous

1

Programmation mini-camps été 2021

Les vacances sont des temps nécessaires au bien-être et à l’épanouissement des enfants. Ce sont des temps hors du quotidien, propices à l’expérimentation, à la détente et à l’amusement. Les enfants se construisent de nouveaux savoirs-faire et savoir-être. Il deviennent plus autonomes. Ces petites aventures les font grandir.

Nos mini-camps sont construits et animés selon plusieurs principes éducatifs:

Le respect du rythme des enfant, des espaces riches d’activités et d’explorations qui permettent d’évoluer et circuler librement, une participation active des enfants à la vie quotidienne et une prise en compte de leurs besoins et envies.

Pas ou peu de programme pré-établi, des environnements naturels avec de nombreuses possibilités, un petit groupe pour favoriser l’écoute et le partage.

Consultez le livret de programmation

ou

ou consultez le ici:

tupeuxfin2

Question de genre

Vous avez sans doute remarqué au sein de l’accueil ou dans les espaces, quelques panneaux ou autres qui vous ont peut-être interpellé ?

L’équipe d’Anim’Action, avec les associations AFR chemeré, Arthon Animation Rurale et la Maison des Enfants, travaille depuis janvier 2021 sur la question de genre.

L’objectif est de questionner l’impact de nos pratiques éducatives, de nos aménagements, de nos postures dans la construction des enfants que nous accueillons. Les projets éducatifs et pédagogiques de nos accueils poursuivent l’objectif d’une éducation non genrée, afin de permettre aux enfants de se construire selon leurs besoins, envies et affinités, le moins influencés possible par les codes genrés de leurs environnements respectifs. Les stéréotypes de genres sont des constructions sociales, c’est-à-dire indépendants de leur sexe biologique. Les stéréotypes de genre impactent grandement les futurs ados et adultes qu’ils et elles seront et donc les inégalités de genres qu’ils et elles pourront connaître.

La première étape a été, de se former aux stéréotypes de genre: comprendre ce qu’est le genre, ce que sont les stéréotypes. Puis se donner les moyens de notre propre observation, afin de prendre conscience de ce que nous transmettons de stéréotypes, inconsciemment. Nous avons identifié 3 enjeux pour poursuivre nos objectifs:

  • notre façon de parler aux enfants: les petits noms (“ma puce”, “mon grand”), nos réactions face aux émotions des enfants (permettre à un garçon de pleurer, d’avoir peur… permettre à une fille d’être courageuse, énervée…), nos façon de nous adresser aux enfants, comment accueillir et rebondir face aux insultes sexistes…
  • les aménagements extérieurs et intérieurs: les jeux extérieurs souvent orientés vers les jeux de ballons, la place des filles dans les cours, les jeux d’imitation cuisine – poupée… majoritairement accessoirisés de jeux roses, le manque de diversité des espaces de jeux d’imitation.
  • les échanges avec les parents, qui nous interpellent ou interpellent leurs enfants sur le type de jeux utilisés par leur enfant: mon garçon joue à la maman? (et pourquoi ne jouerait-il pas au papa?), pourquoi mon enfant joue-t-il au coiffeur? Nous respectons toujours, bien entendu, les choix éducatifs de la famille, comme premier éducateur de l’enfant. Nous sommes conscients que nous nous sommes toutes et tous construit(e) dans un environnement genré, qu’il est à la fois difficile de s’en détacher et même d’en prendre conscience. Nous souhaitons partager cet axe fort de nos projets éducatifs avec les parents, partager ce que ce projet nous apporte comme questions et pistes d’amélioration. Nous n’avons pas toutes les réponses, au contraire, nous nous enrichissons de chaque échange que nous pouvons avoir avec les parents.

 

Les étapes du projet:

  • formation des équipes
  • travaille sur nos aménagements
  • exposition”tu joues pour faire genre” présent jusqu’en février sur le pôle enfance
  • ateliers philos et atelier “poupée et petites voitures” en février et mars avec les enfants de 5 à 10 ans
  • journée déconstruction des stéréotypes de genres pour les ados + atelier ” auto-défense verbale” pour les filles et “on ne naît pas homme on le devient” pour les garçons.
  • soirée débat pour les parents “éducation à nous de jouer”
  • temps fort spectacle ou conférence

On vous mets ici, quelques ressources que nous avons trouvées intéressantes pour s’interroger et s’outiller face aux stéréotypes de genres:

  • pour débuter, une introduction à la question de genre:
  • 8 vidéos courtes qui abordent la question du genre à toutes les étapes de construction de la naissance à l’ enfance, puis l’ado et enfin à l’adulte: “l’école du genre
  • une archive de l’INA qui reste d’actualité: “le sexe des jouets
  • une conférence gesticulée que nous aurions aimée vous programmer à Port-Saint-Père, mais elle n’est plus produite. L’histoire d’un papa qui se pose de nombreuses questions, sur l’éducation de sa fille, sur son rôle de papa, au côté de la maman. Avec de l’humour il parle de façon très abordable de cette question du genre dans l’éducation des enfants. “papa n’aime pas courir après les crabes”

Et pour terminer:

Et pour finir, une note d’humour pour aider à répondre à la question fatidique: c’est un jeu de garçon ou de fille?

 

Polaroid Frames Moodboard Instagram Post

Rejoignez le Groupe Pilote

Le nouveau groupe pilote d’Anim’Action accueil toujours de nouvelles têtes pour participer  à cette aventure collective. Si vous êtes intéressés, contacter Pascal Bossis, directeur de l’association direction@animaction.asso.fr, ou l’un des membres du groupe pilote. Rendez-vous le samedi 12 décembre pour l’Assemblée Générale extraordinaire à 10h, pour se présenter au groupe pilote ou au groupe ressource.